YouTube Gmail Drive »
  61 - 70 154 L'autre, fougueux marquis, lui dclarant la guerre. Voulait venger la cour immole....
" L'autre, fougueux marquis, lui dclarant la guerre. Voulait venger la cour immole au parterre. Mais, sitt que d'un trait de ses fatales mains. La Parque l'eut ray du nombre des humains. On reconnut le prix de sa muse clipse. L'aimable comdie,... "
Mlanges littraires, politiques et philosophiques - 159
Louis de Bonald - 1840 - : 607
-

Textes classiques de la littrature franaise, extraits des grands crivains ...

Jacques Claude Demogeot - 1880 - : 864
...sitt que d'un trait de ses fatales mains, La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse clipse : L'aimable comdie,...terrasse, En vain d'un coup si rude espra revenir, 1. Clbre comdienne, forme par les leons de Racine. 2. Molire tant mort en tat d'excommunication,...
-

Maximes et rflexions sur la comdie: prcdes de la lettre au P. Caffaro ...

Jacques Bnigne Bossuet - 1881 - : 108
...Voyez ci-dessus (p. 56), ce qu'en dit Platon. 2. Cette expression fait songer aux vers de Boileau : L'aimable comdie, avec lui terrasse, En vain d'un...revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir. 3. Sutone, dans sa Vie de Trence, attribue Csar les vers suivants : Tu quoque, tu in summis,...
-

uvres potiques de Boileau-Despraux: accompagnes d'extraits de ses ...

Nicolas Boileau Despraux - 1881 - : 531
...sitt que d'un trail de ses falales mains, La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse clipse. L'aimable comdie,...terrasse, En vain d'un coup si rude espra revenir, El sur ses brodequins ne pul plus se tenir." Tel fut chez nous le sort du thtre comique.' Toi donc...
-

Maximes et rflexions sur la comdie

Jacques Bnigne Bossuet, Augustin Gazier - 1881 - : 108
...expression fait songer aux vers de Boileau : L'aimablo comdie, avec lui terrasse, En vain d'un coup ti rude espra revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir. 3. Suetone, dans sa Vie de Trencc, attribue Csar les vers suivants : Ta quoque, ta in summis,...
-

Poetik Boileau's: ein Beitrag zur Geschichte der französischen Poesie im 17 ...

Ferdinand Kaulen - 1882 - : 128
...la Tragdie agit, marche et s'explique. Ap. HI, 159 (316 o). L'aimable comdie avec lui (Molire) terrasse, En vain d'un coup si rude espra revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir. Ep. VII, 38 (239m). La Comdie apprit rire sans aigreur, Sans fiel et sans venin sut instruire...
-

Morceaux choisis des classiques franais des XVIe, XVIIe, XVIIIe,et XIXe ...

1883 - : 628
...sitt que d'un trait de ses fatales mains . La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse clipse : L'aimable comdie,...rude espra revenir, Et sur ses brodequins ne put nlus se tenir. (Epitres, Vil.) UNE PAGE D'HISTOIRE LITTÉRAIRE PAR BOILEAU' VILLON, MAROT, RONSARD,...
-

Textes classiques de la littrature franaise: extraits des grands ..., 1

Jacques Demogeot - 1884
...sitt que d'un trait de ses fatales mains, La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse clipse : L'aimable comdie,...revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir 2. Tel fut chez nous le sort du thtre comique. Toi donc qui, l'levant sur la scne tragique,...
-

Recueil sur la mort de Molire, 14

Georges Monval - 1885 - : 92
...fatales mains La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse eclipse. L'aimable Comdie, avec lui terrasse, En vain d'un...revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir. BOILEAU, Épitres, vu, 1677. MELPOMENE A LA RENOMMÉE Depuis combien de tems la fidle Thalie Dans...
-

Oeuvres potiques de Boileau Despraux: d. collationne sur les meilleurs ...

Nicolas Boileau Despraux, Charles Louandre - 1886 - : 500
...sitt que d'un trait de ses fatales mains La Parque l'et ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse clipse. L'aimable comdie,...chez nous le sort du thtre comique. Toi donc qui, l'levant sur la scne tragique, Suis les pas de Sophocle, et, seul de tant d'esprits, De Corneille...
-

Molire, sa vie et ses ouvrages avec une notice sur le thatre et la troupe ...

Louis Moland - 1887 - : 392
...sitt que, d'un trait de ses fatales mains, La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse clipse. L'aimable comdie,...revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir. Molire, des trois enfants qu'il avait eus, ne laissait qu'une fille, Esprit-Marie-Madelcine Poquclin...
-




  1. PDF