YouTube Gmail Drive »
  71 - 80 156 L'autre, fougueux marquis, lui dclarant la guerre. Voulait venger la cour immole....
" L'autre, fougueux marquis, lui dclarant la guerre. Voulait venger la cour immole au parterre. Mais, sitt que d'un trait de ses fatales mains. La Parque l'eut ray du nombre des humains. On reconnut le prix de sa muse clipse. L'aimable comdie,... "
Mlanges littraires, politiques et philosophiques - 159
Louis de Bonald - 1840 - : 607
-

Lettres au Mercure sur Molire: sa vie, ses uvres et les comdiens de son ...

Georges Monval - 1887 - : 89
...mains La Parquf l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse clipse. Toute la comdie, avec lui terrasse, En vain d'un coup si...revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir. Mais, selon M. Baillei, tous ces grands dfauts, la correction desquels on veut qu'il se soit...
-

Le romantisme des classiques, 4

Émile Auguste Étienne Martin- Deschanel - 1888
...sitt que d'un trait de ses fatales mains La Parque l'eut ray du nombre des humains , On reconnut le prix de sa Muse clipse; L'aimable Comdie,...revenir , Et sur ses brodequins ne put plus se tenir. Est-il rien de plus mouvant que cettelarme.de Boileau sur Molire, larme vengeresse , ni que...
-

... L'art póetique

Nicolas Boileau Despraux - 1888 - : 59
...chaussure tragique. Le hrodequin appartient la comdie : .'nimable comdie avec lui (Molire] terrasse En vain d'un coup si rude espra revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir. C'est Boileau qui le dit, ptre vu, vers 06. 3. Sophocle, n au dbut du v sicle avant J.-C.,...
-

Mthode Berlitz: Troisime livre, 1

Paul Rogez - 1889 - : 83
...sitt que d'un trait de ses fatales mains La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa Muse clipse. L'aimable comdie...tenir. Tel fut chez nous le sort du thtre comique. La huitime ptre est une flatterie adresse Louis XIV. Grand roi, cesse de vaincre, ou je...
-

Textes classiques de la littrature franaise: extraits des grands ..., 1

Jacques Demogeot - 1889 - : 559
...sitt que d'nn trait de ses fatales mains, La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse clipse : L'aimable comdie,...revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir 2. Tel fut chez nous le sort du thtre comique. Toi donc qui, l'levant sur la scne tragique,...
-

uvres de Molire, 10

Molire - 1889 - : 552
...Boileau a parl, dans le mme sens que la Fontaine, de l'art de Molire enseveli dans sa tombe : L'aimable comdie, avec lui terrasse, En vain d'un...revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir 1 . Ce qu'il voyait tomber, ce qui lui inspirait la crainte d'une chute sans relvement, c'tait...
-

uvres de Molire, 10

Molire - 1889
...Boileau a parl, dans le mme sens que la Fontaine, de l'art de Molire enseveli dans sa tombe : L'aimable comdie, avec lui terrasse, En vain d'un...espra revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir1. Ce qu'il voyait tomber, ce qui lui inspirait la crainte d'une chute sans relvement, c'tait...
-

Les matres de la critique au XVII eme sicle: Chapelain-Saint-Évremond ...

Auguste Bourgoin - 1889 - : 349
...rendant sx cendre peine refroidie un dernier hommage : L'aimable Comdie, avec lui terrasse (1), En vain d'un coup si rude espra revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir. Le grand comique semble n'avoir lgu personne le secret de faire rireles hommes enles corrigeant....
-

Notice biographique sur J.-B. Molire

Paul Mesnard - 1889 - : 486
...la Fontaine, de l'art de Molire enseveli dans sa tombe : L'aimable comdie, avec lui terrasie, En vain d'un coup si rude espra revenir, Et sur ses brodequins ne put plus se tenir1. Ce qu'il voyait tomber, ce qui lui inspirait la crainte d'une chute sans relvement, c'tait...
-

Littrature franaise: avec extraits et exercices

Paul Rogez - 1890 - : 248
...sitt que d'un trait de ses fatales mains La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa Muse clipse. L'aimable comdie...tenir. Tel fut chez nous le sort du thtre comique. La huitime ptre est une flatterie adresse Louis XIT. Grand roi, cesse de vaincre, ou je...
-




  1. PDF